Pourquoi est-il recommandé de prendre un avocat pour un accident de la route ?

5 min read

Si vous ou un de vos proches a été blessé lors d’un accident de la circulation et que vous vous posiez la question du choix entre laisser l’assurance s’occuper de l’indemnisation ou faire appel à un avocat spécialisé, voici la réponse : il est préférable de prendre un avocat spécialisé accident de la route, à Annecy comme partout en France. En voici les raisons.

Des assureurs et des médecins-conseils manquant d’objectivité

En toute logique, c’est la compagnie d’assurance de la victime qui va prendre en charge le dossier d’indemnisation. C’est donc elle qui va nommer un médecin-conseil pour l’évaluation des préjudices et c’est également elle qui va négocier avec l’assurance de la partie adverse pour la demande d’indemnisation.

Or, il faut savoir que les assurances bénéficient de conventions internes qui leur sont plutôt favorables sans compter que la partie adverse (le responsable de l’accident) peut avoir souscrit un contrat d’assurance dans la même compagnie que la victime. Dans les deux cas, les négociations vont plutôt dans le sens des compagnies d’assurance aux dépens de la victime.

De même, les médecins-conseils nommés par les assurances sont rémunérés par la compagnie qui les mandate. Ils sont donc liés avec les assurances qui vont les payer et vont avoir naturellement tendance à privilégier leurs intérêts plutôt que ceux de la victime.

L’avocat spécialisé en préjudice corporel : l’expertise au service de la victime

Prendre un avocat pour sa défense lors d’un accident avec préjudices corporels va permettre :

– D’avoir un dossier complet et solide dès le départ avec tous les éléments prouvant la faute de la partie adverse et une première évaluation des préjudices subis. Cela permet à l’avocat d’obtenir d’entrée une provision généralement 10 fois supérieure à celle proposée par les assurances.

– De bénéficier d’une réelle évaluation des préjudices subis par un médecin-conseil indépendant nommé par l’avocat. Selon l’état de la victime, l’avocat peut aussi faire intervenir des spécialistes tels qu’un psychiatre, un neurologue, un ergothérapeute, un spécialiste de l’aménagement de logement pour handicapé… Et, si le rapport définitif n’est pas satisfaisant, il peut le contester et demander une contre-expertise.

– De disposer de l’expertise de l’avocat lors de sa négociation sur les indemnisations avec l’inspecteur corporel de l’assurance du responsable de l’accident.

– D’avoir le soutien et le dévouement d’un spécialiste si l’avocat est contraint de rédiger une assignation ou de se constituer partie civile au procès pénal en cas d’échec des négociations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *